Version PDF

Addiction

20 déc 2010

Des anticorps contre la cocaïne ou la nicotine

B. Etain
L’immunisation active (vaccination) a été testée pour différentes drogues comme la cocaïne, l’héroïne, la métamphétamine et la nicotine chez les animaux.
Deux vaccins (cocaïne et nicotine) sont en cours d’études de phase II chez les humains. Par ailleurs, les injections d’anticorps monoclonaux ont deux applications immédiates dans les addictions : traiter les overdoses et diminuer le taux de rechutes chez les patients dépendants. Les principaux avantages de ces thérapies (basées sur la réponse immunitaire) par rapport aux thérapies médicamenteuses conventionnelles (produits ayant des effets agonistes ou antagonistes) sont une spécificité d’action, l’absence de risque de dépendance ou d’abus au produit lui-même, des effets secondaires minimes et une durée d’action de « protection » plus longue. Ces nouvelles thérapies pourraient être combinées aux techniques psychothérapeutiques comme les thérapies comportementales.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité