Version PDF

Migraines, Céphalées

12 sep 2010

Quelle efficacité des oméga 3 dans la migraine ?

Dr Giovanni Alzato
La pathogénie de la migraine reste une énigme et il existe plusieurs théories tentant de l’expliquer. Parmi celles-ci, figure en bonne place l’inflammation neurogène induite par la cascade des prostaglandines (PGs) et des leucotriènes (LTs). Les acides gras polyinsaturés de type omega 3 ont des effets à la fois anti-inflammatoires et analgésiques qui résultent de l’inhibition de la production des PGs et des LTs.
Une étude randomisée menée à double insu contre placebo, d’une durée de 3 mois, a inclus 198 patients atteints d’une migraine. Dans le groupe traité (n = 97), des acides oméga 3 ont été donnés à raison de 2 g/j, versus 2 g/j de glycérol dans le groupe placebo (n = 99). Au terme de 3 mois de traitement, la sévérité de la migraine a diminué de 35,1 % dans le groupe oméga 3 par rapport à l’état basal (p = 0,001) (versus 20,2 % dans l’autre groupe ; NS). La comparaison intergroupe a mis en évidence une différence statistiquement significative au profit du groupe traité par les acides oméga 3 (p = 0,048).

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité