Version PDF

Thérapeutique

21 déc 2010

Facteurs de risque de valvulopathie cardiaque liée aux agonistes dopaminergiques

Dr Julie Perrot
Une association entre traitement par agonistes de la dopamine et valvulopathie cardiaque ayant été observée chez des patients atteints de maladie de Parkinson, des auteurs japonais ont cherché à déterminer les facteurs de risque de cette association.
Ils ont mené une étude cas-témoins ayant inclus 223 patients atteints de maladie de Parkinson, dont 78 cas de régurgitation aortique ou mitrale, documentés, et 145 témoins indemnes de régurgitation  valvulaire. Le traitement par pergolide (odds ratio [OR]= 2,7), par cabergoline  (OR=1,8), l’avancée en âge (OR=2,4/10 ans), le sexe masculin (OR=2), et l’hypertension artérielle (OR=2,5) sont apparus constituer les facteurs de risque indépendants, significatifs, de survenue d’une valvulopathie.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

publicité
publicité