Version PDF

Thérapeutique

20 déc 2010

Copaxone, interféron : quel est le meilleur ?

Dr Charles Gouraud
Les interférons sont actuellement le traitement immunomodulateur le plus souvent choisi en première intention dans la SEP rémittente. Cette préférence tient à de multiples paramètres mais ne s’appuyait pas sur la démonstration d’une supériorité de ces molécules sur l’acétate de glatiramer (AG). En effet, il n’existait pas d’étude comparative entre ces deux types de produits et l’on sait qu’il est très hasardeux de comparer les résultats d’études effectuées sur des populations différentes avec une méthodologie voisine.
L’étude BECOME présentée à Prague permet d’avoir des éléments de réponse à cette question en ce qui concerne l’effet sur les lésions IRM. Des résultats à 15 mois de suivis avaient déjà été communiqués. 75 patients avec une SEP rémittente ont été inclus dans une étude randomisée (20 mg AG versus 250 mcg d’IFN-1b pendant 24 mois). Le protocole d’étude IRM était original car les patients ont bénéficié d’examens mensuels IRM à 3T avec triple dose de gadolinium. Dans les deux groupes, il n’a pas été noté de différence significative en ce qui concerne le nombre de lésions actives (lésions prenant le contraste + nouvelles lésions FLAIR/T2)/ mois et par scan. Par contre, il existait une diminution significative du nombre mensuel de ces anomalies par rapport à l’évaluation de base dans le groupe IFN. Les résultats des données cliniques ont aussi été présentés. Il n’a pas été démontré  de différence entre les 2 groupes en terme d’EDSS (Expanted Disability Status Scale), de troubles cognitifs et de score MSFC (Multiple Sclerosis Functional Composite).  Ces données sont intéressantes mais l’effectif, relativement faible, n’est pas suffisant pour affirmer une supériorité d’un produit sur l’autre. C’est bien dommage et de nombreux neurologues risquent d’être frustrés de ne pas avoir de données définitives pour optimiser leur choix thérapeutique.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

publicité
publicité