Version PDF

Imagerie

21 oct 2011

Lésions de la substance grise : quelles conséquences cliniques ?

R.A. Rudick – Parallel Session 7 « Grey matter damage in MS »
Les lésions corticales sont difficiles à mettre en évidence en IRM conventionnelle. En revanche, le calcul de l’atrophie de la substance grise est facile et reproductible. Rappelons que le tissu cérébral comporte 55 % de...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :