Version PDF

Epilepsie : lamotrigine, un risque de lésions cutanées graves

« La lamotrigine, utilisée dans le traitement de l’épilepsie et des troubles bipolaires, expose à des atteintes graves voire mortelles de la peau et des muqueuses, dont des syndromes de Lyell et des syndromes de Stevens-Johnson », révèlent les rédacteurs de la Revue Prescrire. Le syndrome de Lyell...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

01 nov 2019