Version PDF

AVC non cardio-embolique : traiter au moindre risque

Greving JP et al. Stroke 2019 ; 50(7) : 1812-8.

Une métaanalyse en réseau de six essais randomisés (n = 43 112) dans lesquels les antiagrégants plaquettaires étaient prescrits au long cours (≥ 3 mois) dans le cadre d’une prévention secondaire à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC) non cardio-embolique ou d'un accident ischémique...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

08 avr 2020