Version PDF

Risque de méningiome intracrânien après usage prolongé d'acétate de cyprotérone

Weill A et al. BMJ 2021 ; 372 : n37.

Une équipe française a entrepris une étude observationnelle de cohorte, qui a inclus plus de 250 000 fillettes et femmes, âgées de 7 à 70 ans. Toutes avaient été traitées par acétate de cyprotérone entre 2007 et 2014. L’analyse a inclus aussi 10 876 personnes transgenres (homme vers femme). Au...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

16 mar 2021