Kiosque
Imprimer PDF Envoyer à un confrère

La coronarographie responsable d’AVC silencieux

Publié le 29 Juin 2011

Des embolies cérébrales silencieuses ont été recherchées chez 197 patients par imagerie par résonance magnétique de diffusion avant et après une coronarographie. La fréquence de survenue de ces embolies a été calculée à 10,2 %. La fraction d’éjection ventriculaire gauche &eac ...

Connectez-vous ci-dessous pour pouvoir lire ce kiosque.

Attention, pour des raisons réglementaires, ce site est réservé aux professionnels de santé.

Merci de vous identifier avant d'accéder aux rubriques de votre choix.


Pour tout renseignement relatif à votre inscription, contactez-nous par mail (contact@neurologie-pratique.com) ou par téléphone : 01 47 55 31 72

Une fois votre identification effectuée, vous disposerez d'un "identifiant" personnel et d'un mot de passe qui vous permettront d'accéder définitivement aux rubriques du site.

Vous êtes déjà inscrit au site,
Merci de saisir votre identifiant et votre mot de passe :

VOUS ÊTES DÉJÀ INSCRIT SUR LE SITE :

ATTENTION : Il est indispensable, pour vous identifier, que votre navigateur (Internet Explorer ou Mozilla Firefox) soit réglé en niveau 'moyen' dans les paramètres de sécurité et qu'il accepte les cookies.

Vous n'êtes pas encore inscrit au site,
Merci de compléter le formulaire ci-dessous.
3 + 7 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.
J'accepte de recevoir sur mon adresse e-mail des informations provenant du L.E.N. Médical.
Je certifie exacts et sincères les renseignements ci-dessus.
Si vous êtes inscrit au Conseil de l'Ordre, votre numéro d'inscription suffit.
Si vous êtes pas inscrit au Conseil de l'Ordre adressez-nous par fax, par la poste ou par e-mail tout document justificatif de votre qualité de professionnel de santé (carte d'étudiant, licence de remplacement, photocopie de carte professionnelle, de diplôme, ordonnance barrée, etc...).

* : Champs obligatoires

Publicité

Breves
  • Endettement des hôpitaux : une situation toujours préoccupante
    La Cour des comptes déplore que la dette des hôpitaux avoisine encore les 30 milliards d’euros et ait triplé en 10 ans. Cet « emballement », qui provoque des « tensions de trésorerie récurrentes » est entre autres lié à une politique d’investissement trop optimiste. La palme du CHU le plus endetté revient à Amiens qui cumule 448 millions d’euros de déficit.
  • Rester sur ses gardes le samedi matin
    Les internes en médecine et en pharmacie estiment que le samedi matin doit être considéré comme une période de « garde » en conformité avec le droit européen. La Commission européenne leur donne raison qui a sommé fin mars le gouvernement d’appliquer plus rapidement la directive sur le temps de travail des internes, que la France méconnaît trop largement.
  • Infections invasives à méningocoque : situation inquiétante en PACA
    Publié début avril, le Bulletin sanitaire de la cellule interrégionale d’épidémiologie de PACA note une augmentation des infections invasives à méningocoque (IMM) au cours des 12 derniers mois. Il s’agit surtout d’une hausse des IMM de sérogroupe C, chez les sujets âgés de 1 à 14 ans, particulièrement marquée depuis février. La létalité atteint 20 % contre 10 % dans le reste de la France.
  • Capitaine de soirée : un réflexe bien ancré
    Selon une enquête réalisée pour la Prévention routière auprès de conducteurs âgés de 18 à 24 ans, 84 % des étudiants désignent régulièrement ou ponctuellement une personne devant s’abstenir de boire en soirée pour pouvoir raccompagner les autres en toute sécurité. On relève en outre qu’un jeune conducteur sur trois avoue avoir déjà conduit avec plus de 0,5 gramme d’alcool par litre de sang.
  • Défenestration : la prévention insuffisante en France
    L’analyse de 76 cas de défenestration d’enfants (dont 9 mortels) rapportés entre mars et octobre 2013 révèle l’absence de protection « de l’ouvrant » dans 51 % des cas. L’absence d’un adulte dans le logement au moment de l’accident a été constatée dans 11 % des cas. Si le nombre de chutes paraît en diminution, la prévention et la sensibilisation devraient être renforcées selon l’InVS.
  • Qui en veut aux chercheurs de l’Institut Gustave Roussy ?
    Le 31 mars, 3 employés de l’unité de recherche de l’Institut Gustave Roussy ont souffert de maux de tête et de vomissements, intoxiqués par de l’azoture de sodium, substance retrouvée dans la bouilloire de leur salle de repos. Alors qu’en outre le réfrigérateur a été forcé et que des tubes de culture ont été déplacés, une plainte a été déposée par l’Institut pour tentative d’empoisonnement.
  • Médicaments : cote de popularité en baisse
    Selon le 4e observatoire sociétal du médicament réalisé par le LEEM, la proportion de Français se déclarant confiants dans les médicaments a diminué de 12 points (passant de 87 à 75 %) entre 2013 et 2014. On constate en outre que seuls 32 % des Français pensent que la sécurité des médicaments a progressé ces 5 dernières années.
  • Saisie record de faux médicaments au Havre
    Les services des douanes du Havre ont saisi 2,4 millions de faux médicaments en février. Ces pseudo-anti-douleur, médicaments contre la dysfonction érectile ou antidiarrhéiques contenaient une très grande quantité de glucose et très peu de principes actifs. La saisie de faux médicaments est en constante hausse en Europe, touchée par ce trafic en particulier par le biais d’internet.
Agenda

Publicité